" />
Smartphones Android

Quelle est la différence entre réalité virtuelle et réalité augmentée ?

La réalité virtuelle et la réalité augmentée constituent deux des plus grosses révolutions du monde technologique ces dernières années. Elles ont apporté des innovations significatives dans de nombreux domaines et secteurs d’activités clés de l’économie.

Pour autant, beaucoup de personnes peinent à faire la différence entre ces deux technologies du monde digital. Afin de cerner leur potentialité et les utiliser à bon escient, découvrez les similitudes et les spécificités de la réalité virtuelle et augmentée.

C’est quoi la réalité virtuelle ?

La réalité virtuelle (VR) ou « virtual reality » est une technologie tendance ces dernières années. Elle fait référence à un ensemble de dispositifs servant à reproduire numériquement avec un ordinateur un environnement physique.

En fonction des technologies utilisées par les fabricants, l’utilisateur s’immerge dans un univers virtuel avec un de ses sens en particulier. Il peut s’agir de la vue, du toucher, de l’odorat ou encore de l’ouïe. L’objectif est de vivre une meilleure expérience immersive ou de réaliser une activité senso-motrice dans un monde purement artificiel.

Réalité virtuelle
Réalité virtuelle

Pour accéder à la réalité virtuelle, les utilisateurs se servent le plus souvent d’un casque de réalité virtuelle avec affichage en 3D stéréoscopique. Ce dernier le place dans un univers parallèle créé par une machine. Aujourd’hui, la technologie de réalité virtuelle est utilisée dans de nombreux secteurs de la vie courante. C’est notamment le cas de l’immobilier, de l’industrie automobile, de l’événementiel, de la santé ou encore des jeux vidéo ou du divertissement.

Voir également : Appli AR Zone de Samsung : l’avenir de la réalité augmentée

Qu’est-ce que la réalité augmentée ?

Encore appelée RA, la réalité augmentée est une technologie qui promeut l’intégration d’un élément virtuel en 3D dans un environnement physique. Elle se base sur un principe simple : combiner les outils réels et virtuels pour donner à l’utilisateur l’illusion d’une intégration parfaite.

Le premier système de réalité augmentée a été mis au point par Ivan Sutherland en 1968. Dans le cadre d’une recherche au MIT, il crée des lentilles spécifiques capables d’afficher un cube en 3D. Un ordinateur se chargera ensuite de calculer l’angle de vue pour retracer les mouvements de tête de l’usager.

Réalité augmentée
Réalité augmentée

Pour la synchronisation des informations du monde virtuel avec le monde réel, la réalité augmentée sur base sur plusieurs éléments. Il s’agit entre autres de l’accéléromètre et du gyroscope qui permettent à l’utilisateur d’adapter l’affichage à ses mouvements.

Les applications de la technologie de réalité augmentée touchent de nombreux secteurs d’activités comme l’industrie, la médecine et les jeux vidéo. À cela s’ajoutent l’éducation et l’organisation de séances de formation techniques.

Quelle est la différence entre réalité virtuelle et réalité augmentée ?

Réalité virtuelle et réalité augmentée sont deux concepts bien distincts. Ces deux technologies qui permettent d’interagir avec un univers parallèle possèdent de nombreux points en communs. Pour autant, leurs finalités et leurs applications diffèrent en fonction du domaine dans lequel ils sont utilisés.

Les aspects similaires

Si réalité augmentée et réalité virtuelle ne sont pas basées sur le même concept, il faut reconnaître qu’elles partagent de nombreuses similitudes. Entre autres, il y a :

Réalité virtuelle et réalité augmentée
Réalité virtuelle et réalité augmentée
  1. Immerger la cible dans un environnement 3D

La VR et la RA exploitent tous deux des contenus en format 3D ainsi que des hologrammes. Les appareils pour accéder à ces deux mondes sont en effet équipés de lentilles grossissantes pour créer des environnements virtuels pouvant simuler l’univers réel. En plus de ceci, ils ont la possibilité de contrôler, de guider ou d’interagir avec d’autres objets ou environnement virtuels. La réalité virtuelle et la réalité augmentée font en outre appel à nos facultés sensorielles : son, goût, odeur, toucher, etc.

  • Basées sur l’utilisation des mêmes gadgets

Au-delà d’immerger la cible dans un environnement 3D, la réalité virtuelle et la réalité augmentée utilise les mêmes gadgets pour leur fonctionnement. Elles ont en commun des équipements tels que les contrôleurs, les appareils haptiques et les capteurs pour le suivi. Il y a également l’intégration de caméras pour prendre des images et les traiter en format 3D avec un appareil adéquat. Par ailleurs, la VR et l’AR exploitent la vision par ordinateur pour détecter l’environnement de l’utilisateur. Cela est aussi pratique pour surveiller la position d’autres objets au sein de l’environnement dans lequel ils sont présents.

  • Utilisés dans plusieurs secteurs d’activités

Les applications de la réalité virtuelle et la réalité augmentée sont exploitées dans plusieurs secteurs d’activités clés de l’économie mondiale. Elles interviennent non seulement dans le domaine de l’industrie automobile pour la fabrication de voiture et de la santé pour les soins médicaux. Les développeurs de jeux vidéo l’utilisent aussi pour produire créé du contenu interactif et divertissant pour les gamers. Ses applications s’étendent même au domaine agricole pour mettre en place une agriculture de précision et générer plus de revenus.

  • Des compétences identiques chez les développeurs

Un autre point sur lequel la réalité virtuelle et la réalité augmentée se rejoignent est la similitude des compétences des développeurs. Pour développer une application en rapport avec l’une de ces deux technologies, il faut avoir un certain nombre de connaissances. Ces derniers sont notamment en rapport avec la modélisation ou la numérisation 3D, les langages de programmation C ou C++.

En plus de ceci, vous devez maîtriser les mathématiques, la géométrie, les photos et vidéos à 360 ° et les moteurs de jeux 3D. Et pour mettre en pratique toutes ces connaissances, il faut utiliser un ordinateur sophistiqué comme le PC Intel Core i5 avec 4590 ou AMD 8350.

Les différences entre les deux technologies

Différences entre réalité virtuelle et réalité augmentée
Différences entre réalité virtuelle et réalité augmentée

La réalité augmentée et la réalité virtuelle interviennent certes dans plusieurs secteurs d’activités clés dans le monde. Pour autant, elles ne sont utilisées que pour remplir les mêmes fonctions ou pour atteindre une même finalité. À ce propos, voici quelques points sur lesquels ils se démarquent l’une de l’autre :

  1. Des objectifs bien spécifiques à chaque technologie

La réalité virtuelle améliore l’expérience utilisateur en ajoutant des composantes virtuelles dans un environnement 3D. Il peut s’agir de nouveaux graphismes, des images digitales où la sensation d’une nouvelle couche d’interaction avec l’univers réel. Avec elle, l’utilisation a même la possibilité d’interagir avec des objets virtuels et les guider comme il le souhaite. À l’opposé, la réalité augmentée crée son propre univers qui est contrôlé par le biais d’un ordinateur.

  • Des modes de fonctionnement différents

Le deuxième point sur lequel la réalité virtuelle et la réalité augmentée se démarquent l’une de l’autre est le mode de fonctionnement. Dans le premier cas, les expériences VRML génèrent une séquence interactive d’audio, d’URL, de vidéos et d’animations. Ces données sont ensuite récupérées via une application ou un navigateur web pour créer un environnement 3D original. Dans le deuxième cas par contre, la plateforme de réalité augmentée détecte des codes à barres ou l’emplacement de l’utilisateur. Cela permet par la suite de créer des animations.

  • L’usage du smartphone pour la réalité augmentée

Par ailleurs, il faut souligner qu’il est possible de tester les applications de réalité augmentée en 2D et 3D sur son smartphone. Ce dernier sert en effet à superposer des éléments numériques sur un espace réel. En réalité virtuelle également, il est possible d’effectuer des expériences avec son téléphone sans utiliser son casque VR. Cependant, le contenu sera uniquement disponible en format 2D et vous n’aurez pas la chance de vivre une immersion. Pour bénéficier de ces privilèges, l’idéal est d’utiliser un ordinateur performant au lieu d’un smartphone ou d’une tablette.

Les défis des réalités virtuelles et de la réalité augmentée

Les technologies immersives ont sans doute contribué à faire des avancées notables dans le domaine des sciences. Pour bénéficier pleinement de leurs bienfaits, il faut toutefois résoudre quelques enjeux majeurs que causent leurs utilisations. Avec la réalité augmentée par exemple, il serait judicieux de l’adapter à tous les types d’environnement.

Aussi, les utilisateurs espèrent une innovation tant sur le plan visuel que technologique notamment pour contrôler les appareils avec leur corps ou leur voix.

Les défis des technologies immersives
Les défis des technologies immersives

Du côté de la réalité virtuelle en revanche, le principal enjeu qui se pose est l’adaptabilité. Pour le moment, les appareils VR ne sont pas adaptés aux smartphones. Or, ces derniers représentent environ 90 % des ventes d’appareils de réalité virtuelle. À cela s’ajoute un problème d’immersion et de flexibilité d’utilisation pour les technophiles. Pour relever ces défis et enjeux, certaines firmes mettent en commun les atouts de la réalité augmentée et virtuelle pour créer la réalité mixte.

Comment réalité augmentée et réalité virtuelle fonctionnent-elles ensemble ?

Malgré leurs divergences, réalité augmentée et virtuelle peuvent toutefois être utilisées simultanément dans le même environnement. Les scientifiques qualifient spécialement cette fusion de « réalité mixte » dans la mesure où elle crée un environnement plus immersif. Elle permet de voir et d’interagir avec un environnement virtuel sans pour autant ôter son casque de réalité virtuelle.

Réalité virtuelle, réalité augmentée, réalité mixte
Réalité virtuelle, réalité augmentée, réalité mixte

L’avantage avec cette technologie est qu’elle permet de contourner les limites de la réalité augmentée et virtuelle. Pour ce dernier par exemple, l’utilisateur est complètement coupé du monde réel et s’immerge dans un univers 3D. La réalité augmentée, pour sa part, a un défaut d’ergonomie et des limites remarquables au niveau de la technologie.

Un exemple concret de cette application est l’ajout de vibrations et de sensations pour l’interaction de graphiques au sein d’une réalité virtuelle. Avec la réalité mixte, vous avez en quelque sorte les mains/les pieds dans le monde réel et l’autre dans le monde imaginaire. Pour rendre l’expérience plus réaliste, vous avez la possibilité d’ajouter, de retirer ou d’ajuster la lumière, les ombres et les couleurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page