Smartphones Android

iOS 18, iPadOS 18 et macOS Sequoia : Apple saborde ses meilleurs atouts en Europe !

Vous attendiez avec impatience les nouvelles fonctionnalités d’iOS 18, iPadOS 18 et macOS Sequoia pour booster l’expérience logicielle sur vos appareils Apple ? Détrompez-vous, les utilisateurs européens risquent une fois de plus de faire les frais des tensions réglementaires entre la firme de Cupertino et l’Union européenne. Découvrez quelles sont les fonctions qui pourraient bien être sacrifiées sur l’autel de la conformité…

Le DMA, ce caillou dans la chaussure d’Apple

C’est un secret pour personne, le Digital Markets Act (DMA) de l’UE donne des sueurs froides à Apple. Cette réglementation vise à promouvoir une concurrence équitable et ouverte dans l’écosystème numérique européen, remettant en cause certaines pratiques commerciales de la marque à la pomme.

Déjà contrainte de revoir sa politique sur l’App Store ou les paiements avec Apple Pay, la firme de Tim Cook pourrait cette fois payer un lourd tribut en termes d’expérience logicielle, selon les informations du journaliste Mark Gurman de Bloomberg.

Lire également : iOS 18 : Soyez les premiers à tester la nouvelle version !

Les fonctions les plus attendues sur la sellette

Parmi les fonctionnalités qui risquent de ne pas être déployées dans l’Hexagone cette année, on retrouve les assistants vocaux et services d’intelligence artificielle d’Apple, mais aussi la très attendue possibilité de “mirror” l’écran de l’iPhone sur un Mac.

Le partage d’écran via SharePlay pourrait lui aussi faire les frais de ce bras de fer réglementaire. Une véritable douche froide pour les power users européens qui espéraient profiter de ces nouveautés dès la rentrée.

La prudence avant la fronde des utilisateurs ?

Le fait que ces fonctions soient absentes des premières versions bêta d’iOS 18, iPadOS 18 et macOS Sequoia laisse peu de doutes sur les intentions d’Apple de temporiser leur déploiement en Europe.

Si cette stratégie de repli se confirme, nul doute que la décision fera grincer des dents dans la communauté européenne des inconditionnels de la marque. Mais il s’agirait sans doute d’un moindre mal pour Apple, qui cherche avant tout à éviter un bras de fer frontal avec Bruxelles…

Des fonctionnalités reportées, pas abandonnées

Reste à savoir si ce sacrifice prendra la forme d’un simple report pour se mettre en conformité, ou d’une indisponibilité durable de ces options sur le Vieux Continent. Quoi qu’il en soit, les développeurs d’Cupertino auraient sans doute intérêt à accélérer les discussions plutôt que de priver leurs utilisateurs européens.

Dans le cas contraire, rien n’empêchera ces derniers de faire entendre leur voix pour réclamer les mêmes fonctions que leurs homologues internationaux. Une perspective qui, à coup sûr, fera beaucoup moins les affaires d’Apple…

Safsup

J'ai commencé avec un Pentium 2, mais depuis cette époque j'ai toujours gardé la même passion pour les nouvelles technologies, les geekeries, crypto et IA.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page